Accueil > Actualités

Sujet de thèse au LOG ouvert à candidature 2020

par Valérie PLOUVIN - publié le , mis à jour le

Le sujet ci-dessous est susceptible d’être financé à l’automne 2020.
Les candidats intéressés peuvent contacter les encadrants.

Université de rattachement : Université de Lille (Sciences de la Terre)
Ecole doctorale : ED 104 SMRE

Titre :
Evolution du trait de côte au Quaternaire sur la façade maritime des hauts de France : apport des études au géoradar

Résumé : Un contrat doctoral sur co-financement de la région Hauts-de-France est susceptible d’être pourvu à la rentrée 2020. Cette thèse sera hébergée dans l’équipe 4 GEOLIT du LOG et fera l’objet d’une co-tutelle avec l’Université de Gand (Belgique). Elle aura pour objectif de reconnaître la stratigraphie haute résolution des dépôts quaternaires sous la plaine maritime flamande, afin de reconstruire l’évolution géomorphologique du littoral au cours de l’Holocène. Malgré quelques sondages disponibles, et quelques profils sismiques réalisés dans les canaux, la complexité sédimentologique du système est telle que les hétérogénéités de la proche subsurface demeurent inconnues, alors que les enjeux sont nombreux, tant sur le plan théorique (construction des barrières littorales naturelles en contexte de hausse du niveau marin) qu’appliqué (dimensionnement des aquifères, migration et résidence des polluants, géoarchéologie etc..).
L’objectif de la thèse est de réaliser une prospection 3D au géoradar ciblée sur l’évolution des barrières littorales et les dépôts de plaine côtière associés à une échelle supra-millénale. Les objets ciblés seront (1) les flèches et dunes fossiles, (2) les complexes estuariens chenalisés. Les résultats seront utilisés pour orienter des campagnes de carottages visant à donner (1) un calage chronologique des fluctuations du climat et du niveau marin associées, en perspective de (2) modélisations paléo-hydrodynamiques (de type Delft 3D). Cette étude s’insérera dans un programme transfrontalier de cartographie haute résolution de l’interface terre-mer. Elle bénéficiera du soutien du Service Géologique de Belgique et du Renard Center of Marine Geology.

Contact et Directeur de thèse LOG : Pr. Jean-Yves Reynaud

Encadrant RCMG : Vanessa Heywaert, Service Géologique de Belgique et RCMG
Localisation du contrat : Université de Lille, Cité Scientifique
Qualification des candidats : M2 Sciences de la Terre ou Diplôme d’Ingénieur en Géosciences