Accueil > Présentation > Structures fédératives

Structures fédératives

par Philippe NOTEZ - publié le , mis à jour le


Le LOG est laboratoire membre du Pôle Aquimer (Boulogne sur mer). De nombreux projets portés par le LOG (ANR, projets INTERREG, projets Biodiversité régionaux, sujets de thèse…) sont labellisés par ce Pôle.

En collaboration avec le Pôle, le LOG est impliqué dans la partie recherche de la station pilote aquacole qui fait partie de la SA Plate-forme d’innovation Nouvelles Vagues, labellisé par l’Etat en 2011.

Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Sciences de l’Environnement (IREPSE), animé par Denis Petitprez (professeur des universités, Université de Lille 1). Les domaines scientifiques de l’Institut sont pluridisciplinaires et couvrent les compétences présentes au niveau de l’Université de Lille 1 et de ses partenaires pour les recherches en environnement : la physique et la chimie de l’atmosphère, la dynamique des milieux, des écosystèmes et de la biodiversité, et le domaine transversal « Environnement, Risques, Nature et Société ». L’Institut implique cinq unités de recherche associées au CNRS : LOG, LOA, Géosystèmes, Laboratoire de Génétique et Evolution des Populations végétales (GEPV), Laboratoire de PhysicoChimie des Processus de Combustion et de l’Atmosphère (PC2A) et une unité mixte de service (ICARE). Des journées des doctorants annuelles, et des journées thématiques sont organisées dans le cadre de cet Institut fédératif. Une partie de son financement est également utilisé pour financer des projets émergents multi-labos.

Le Campus de la Mer, animé par Sébastien Lefebvre.
Le Campus de la Mer est une structure de recherche collaborative dédiée à la mer et au littoral dans la région Hauts-de-France.
Une première étape de fédération a été franchie par la création d’un Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) dénommé « Campus de la Mer » en 2012 pour consolider et développer les liens entre ces unités.
Pour poursuivre cette dynamique facilitée par le dynamisme du GIS et du CPER MARCO, il est proposé de constituer une Structure Fédérative de Recherche (SFR) reconnue, labélisable, et évaluable par l’HCERES (Haut Conseil de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur). Cette SFR a vocation à regrouper de manière large et pluridisciplinaire, les équipes de recherche impliquées dans les problématiques marines et en interfaçage avec le littoral. Cette fédération permet de faire émerger de nouvelles collaborations et de nouvelles compétences.
Le Campus de la Mer regroupe 11 laboratoires de haut niveau rattachés aux Universités (ULCO, Université de Lille) et aux organismes de recherche (IFREMER, CNRS, ANSES) et a pour but de fédérer et structurer les activités pluridisciplinaires de recherche.


GIS Contrôle par Laser Aéroporté des Risques Environnementaux (CLAREC), animé par Franck Levoy (professeur des universités, Université de Caen). L’objectif du projet est d’étudier les conséquences d’un changement climatique sur les aléas pouvant affecter la façade maritime des régions situées entre la Baie du Mont-Saint-Michel et la frontière belge. L’originalité de ce projet consiste à utiliser un Laser à Balayage Latéral Aéroporté qui permet de couvrir de vastes espaces de la frange maritime de la France du Nord et du Nord-Ouest rapidement, et d’obtenir un état du relief, aisément actualisable, avec une précision et une densité d’information remarquables. La traduction des résultats sous la forme de bases de données et de cartographie des aléas et des risques est le support à une analyse sur les plans socio-économique et biologique.

Le GIS Biodiversité, animé par Yves Piquot (maître de conférences, Université de Lille 1). L’objectif est de développer des coopérations dans le domaine de la recherche sur la biodiversité en région Nord-Pas de Calais, en renforçant les coopérations scientifiques entre chercheurs de plusieurs disciplines, biologie des populations, sciences de la conservation et sciences humaines et sociales notamment, pour mieux répondre à l’enjeu de la préservation de la biodiversité en Nord-Pas de Calais. Certains contrats doctoraux financés par la Région sont labellisés par le GIS.