Accueil > Equipes > Equipe 5 : Messages minéralogiques et géochimiques dans les sédiments GEOSED

Equipe 5 : Messages minéralogiques et géochimiques dans les sédiments GEOSED

par Philippe NOTEZ - publié le , mis à jour le


Responsable : Viviane Bout-Roumazeilles (DR CNRS)

Membres permanents : 1 C + 9 EC. Eric Armynot du Chatelet (MCF 36, ULILLE), Aloys Bory (MCF 35, ULILLE), Viviane Bout-Roumazeilles (DR2 18, CNRS), Jacinthe Caillaud (MCF 36, ULCO), Swanne Gontharet (MCF 36, ULCO), Michael Hermoso (PR2 36, ULCO), Kevin Lepot (MCF 36, ULILLE), Sylvie Philippe (MCF 35, ULCO), Jean-Luc Potdevin (PREX 36, ULILLE), Armelle Riboulleau (MCF 36, ULILLE), Nicolas Tribovillard (PREX 36, ULILLE)

Cadre général :
Les thématiques de l’équipe GEOSED sont centrées sur l’analyse des messages enregistrés dans les archives sédimentaires (axe 1) et des processus d’acquisition et de préservation de ces messages (sédimentation et diagenèse) (axe 2), afin de proposer des schémas de reconstitution des conditions (paléo)-environnentales et paléoclimatiques. Une nouvelle thématique est centrée sur la zone côtière/estuarienne et son évolution sous contraintes anthropique et climatique (axe 3).
Les deux premiers axes sont basés sur l’étude du transfert et du devenir des particules terrigènes détritiques voire industrielles dans les sédiments passés et actuels (axe 1) et l’impact des interactions micro-organismes/sédiments (axe 2), afin de proposer des reconstitutions des conditions paléo-environnementales de transfert, de dépôt et de conservation de ces particules. L’axe 3 est un axe fédérateur d’étude de l’évolution du milieu estuarien, mettant à profit les compétences de l’équipe, s’intégrant également dans les thématiques de l’équipe 4 GEOLIT, dans l’action "sédiments" du projet MARCO ainsi que dans le cadre de la SFR Campus de la mer, avec une implantation forte dans les problématiques environnementales régionales et internationales, et une volonté d’intégrer la formation d’étudiants de licence et master en géosciences.

Axe 1 : Traçage des transferts terrigènes actuels et passés
L’étude intégrée (minéralogie par diffraction des rayons X, géochimie élémentaire et isotopique par XRF et ICP-OES et MS, granulométrie) de la fraction terrigène, minérale/métallique des sédiments permet de tracer la provenance des particules, les bilans altération/érosion des sources (projets 1, 2 et 3), la composante dynamique du transfert atmosphérique (projet 1) ou océanique (projet 2) et le devenir des particules sous contraintes climatique et anthropique (projet 3).

Projet 1.
Apports de poussières Sahariennes à l’Atlantique tropical – évolution climatique en Afrique de l’Ouest : Aloys Bory

Projet 2. Transferts terrigènes et traçage des circulations profondes dans l’océan Austral : Viviane Bout-Roumazeilles ; Projet Enviker Kerguelen : Eric Armynot du Chatelet

Projet 3.
Impact et devenir de poussières d’origines industrielles dans des sédiments côtiers de la Plaine maritime : Jacinthe Caillaud - Sylvie Philippe

Axe 2 : Interactions micro-organismes – sédiments – paléoenvironnements
L’objectif est d’utiliser différentes approches géochimiques conventionnelles (analyse élémentaire majeurs et traces, CHNS, isotopie, géochimie moléculaire) et ultra-haute définition (micro-spectrométrie de masse par désorption laser) pour affiner la compréhension de la façon dont les milieux de dépôt conditionnent l’activité des micro-organismes, et comment en retour, ces micro-organismes impactent leur milieu de vie, et donc la composition chimique et minéralogique des sédiments et roches sédimentaires (projets 4, 5, 6, et 7).

Projet 4. Signature moléculaire à micro-échelle des (micro)fossiles (ANR M6fossils) : Kevin Lepot

Projet 5. Suintements froids et enfouissement du carbone – une approche moléculaire : Armelle Riboulleau - Swanne Gontharet
ARM

Projet 6. Traceurs paléo-environnementaux des dépôts organiques : Nicolas Tribovillard

Projet 7. CARCLIM – The Coccolithophores : Actors and Recorders of CLIMate change : Michael Hermoso

Axe 3 : Evolution du milieu estuarien sous contraintes climatique et anthropique
En nous basant sur l’étude des estuaires du nord de la France soumis à la montée du niveau marin et à l’anthropisation croissante, les objectifs sont de :

(1) définir la variabilité temporelle de la composition globale des sédiments de surface ;

(2) mettre en évidence d’éventuels épisodes remarquables (matériel sédimentaire particulier, contaminants métalliques) et établir un lien avec d’éventuels évènements anthropiques ou naturels ;

(3) détailler les relations organo-minérales (argiles, MO, géochimie élémentaire, éléments traces métalliques, relations avec les microfaunes benthiques) dans les estuaires riches en MO, pour déterminer si ces milieux seront des sources ou des pièges à C et métaux lourds dans les temps à venir ;

(4) alimenter une base de données sur le long terme du stock sédimentaire et des éléments associés complémentaire à d’autres approches développées en particulier par l’équipe 4 SOMLIT (télédétection, modélisation) ;

(5) rechercher des enregistrements à haute résolution de l’évolution de l’Oscillation Nord-Atlantique (équivalent atlantique du phénomène El Niño du Pacifique) pour en mesurer l’impact sur les flux terre-mer et sur les variations de l’hydrodynamisme côtier.