Accueil > Equipes > Equipe 3 : Télédétection et hydrodynamique TELHYD

Equipe 3 : Télédétection et hydrodynamique TELHYD

par Philippe NOTEZ - publié le , mis à jour le


Responsable : Lucile Duforêt (MCF ULCO)

Membres permanents : 3 C + 4 EC. Séverine Alvain (CRCN CNRS), Grégory Beaugrand (DR CNRS), Lucile Duforêt-Gaurier (MCF 37, ULCO), Cédric Jamet (MCF 37, ULCO), Hubert Loisel (PR2 37, ULCO), François Schmitt (DR1 CNRS), Alexei Sentchev (MCF HDR 37, ULCO), Vincent Vantrepotte (CRCN CNRS), Charles Verpoorter (MCF 36, ULCO)

Cadre général :
L’équipe travaille sur l’analyse théorique et l’observation de processus physiques afin de comprendre et prévoir leurs impacts sur l’environnement marin, d’un point de vue de la biologie ou de la biogéochimie. Nos recherches concernent (i) des développements dans le domaine de l’optique marine et de la télédétection spatiale de la couleur de l’eau, (ii) des études de processus physiques à différentes échelles spatiales et temporelles (de la turbulence aux processus hydrodynamiques à méso-échelle), et (iii) la scénarisation et théorisation des changements biologiques observés dans le cadre des changements climatiques. Nos activités sont basées sur des études théoriques, par exemple à partir de modèles de turbulence, de transport, ou de transfert radiatif, et sur des observations satellites, in situ et de laboratoire. Si nos différentes activités nécessitent des développements méthodologiques basés sur des études théoriques et des observations spécifiques, les études menées par les membres de l’équipe ont également pour objectif de coupler les différentes approches pour aborder des thématiques scientifiques sociétales. Par exemple, certains de nos travaux visent à une meilleure compréhension du rôle des écosystèmes côtiers dans le cycle du carbone à l’échelle globale. Nous étudions également les transferts de matière le long du continuum continent/océan ou encore le potentiel hydrolien ou éolien dans le cadre de la production d’énergies marines renouvelables. Nos activités de recherche s’étendent sur une large gamme d’échelles temporelles : de l’étude des séries temporelles à haute-fréquence aux modélisations bio-climatiques. Différentes échelles spatiales sont également appréhendées, de la taille de la cellule phytoplanctonique à l’échelle globale. Nous appliquons nos études à trois chantiers prioritaires : Manche, Asie du Sud Est et le plateau continental Brésilien (Amazonien). Pour ces deux derniers chantiers, l’équipe est fortement impliquée dans deux Laboratoires Mixtes Internationaux (LOTUS au Vietnam et TAPIOCA au Brésil). De nombreux projets sont actuellement pilotés par un membre de l’équipe et impliquent des collaborations avec des partenaires publics et privés, par exemple :

- Projet CNES/TOSCA OSYNICO : « Optimisation et Synergie des données in situ et couleur de l’eau pour l’étude de la dynamique biogéochimique des eaux côtières », LOG, EPOC, LISIC, LOV, RSBE, IFREMER.
Responsable scientifique : V. Vantrepotte Années : 2020-2022

- Contrat de Plan Etat Région (CPER) 2015-2019, région Nord-Pas-de-Calais. Projet intitulé « MARCO : Recherches marines et littorales en Côte d’Opale : des milieux au ressources, aux usages et à la qualité des produits aquatiques », impliquant 5 partenaires (Université du Littoral Côte d’Opale, Université de Lille 1, IFREMER, Anses, CNRS), 7 laboratoires, 193 participants, budget total 18500 k€.
Responsables scientifiques : F. G. Schmitt & A. Brisabois (Anses). Années : 2015-2019.

- Projet CNES/TOSCA VolTransMESKONG : « Variabilité hydro-sédimentaire du bassin hydrologique du MEKONG par télédétection. Responsable scientifique : Charles Verpoorter. - Appui aux CES « Cartographie et suivi des surfaces en eau » du pôle Theia », LOG, LEGOS.
Responsable scientifique : C. Verpoorter Années : 2016-2019.

- Projet CNES/TOSCA Multi-W2, « Spatial and temporal multi-scale analysis of the interaction between turbulent wind forcing and wave height dynamics, using CFOSAT data ».
Responsable scientifique F. G. Schmitt Années : 2019-2021.
« Instrumentation d’une éolienne offshore pour le suivi automatique et à haute fréquence de la qualité des eaux côtières » - projet réalisé avec les équipes 1 et du LOG. Financement ENGIE.
Responsable scientifique du projet : C. Jamet

- Projet CNRS NSFC « Turbulence and marine algal blooms : use of satellite remote detection. PRC (partenariat de recherche collaborative, Chine).
Responsable scientifique : F. G. Schmitt Années :2019-2021.