Accueil > Actualités > A noter

Article publié sur le site de l’INSU du mercredi 8 aout 2018

par Valérie PLOUVIN - publié le

La plus vieille biodiversité de communauté bactérienne, datée de 2,1 milliards d’années et son implication dans la conservation du biota francevillien

"Une équipe internationale, comprenant des chercheurs issus de trois laboratoires français(1), vient de mettre en lumière les plus vieilles communautés bactériennes les mieux conservées jamais décrites. Ces communautés, qui datent de 2,1 milliards d’années sont spatialement et temporellement en parfaite symbiose avec les plus vieux macro-fossiles découverts dans le même site fossilifère au Gabon. L’ensemble de ce biota a prospéré en phase avec l’oxygénation optimale de l’atmosphère de l’époque. "
Lien de l’article

L’Institut de chimie des milieux et matériaux (IC2MP, Université de Poitiers / CNRS), le laboratoire Géosciences Rennes (Géosciences Rennes/OSUR, CNRS / Université Rennes 1) et le Laboratoire d’océanologie et de géosciences (LOG, Université de Lille 1 / CNRS / Université du Littoral Côte d’Opale)

Sources : Unusual microbial mat-related structural diversity 2.1 billion years ago and implications for the Francevillian biota. Aubineau J, El Albani A, Chi Fru E, Gingras M, Batonneau Y, Buatois LA, Geffroy C, Labanowski J, Laforest C, Lemée L, Mángano MG, Meunier A, Pierson-Wickmann AC5, Recourt P, Riboulleau A, Trentesaux A, Konhauser KO. Geobiology. 2018 Jun 20. DOI

Contacts LOG :

Armelle Riboulleau
Alain Trentesaux