Accueil > A la une

Appel à candidature bourse de thèse en océanographie physique et télédétection

par Valérie PLOUVIN - publié le

Titre « Utilisation de la courantographie radar HF pour la caractérisation de la dynamique côtière du nord du Vietnam : de l’estimation du potentiel d’énergie renouvelable au suivi de l’état écologique du milieu marin »

Date limite de dépôt des candidatures : 15 mai 2018
Directeur de thèse : Alexei Sentchev (PR, ULCO/LOG)
Université de rattachement : ULCO
UMR de rattachement : UMR 8187 – LOG
Collaborations envisagées : LMI LOTUS et VNU/HUS (Hanoi, Vietnam) ; Thèse en cotutelle France-Vietnam
Durée : 36 mois à partir d’octobre 2018

Contexte et objectifs :
Les régions côtières du Vietnam acquièrent chaque année davantage d’importance, contribuant activement au développement économique du pays. En même temps, ces régions, hautement peuplées, sont exposées à un large éventail de risques naturels et anthropiques (tempêtes tropicaux, inondations, pollution des eaux, élévation du niveau de la mer ...). Pour cette raison, la connaissance de la dynamique océanique côtière, la surveillance du milieu marin et de son état écologique devient une priorité nationale.
L’objectif principal du projet de thèse est de développer une approche méthodologique innovante de la caractérisation de la dynamique océanique côtière en utilisant des observations des courants marins par un réseau de radars océanographiques (radars HF) installés sur la côte. Les toutes nouvelles techniques de traitement seront appliquées aux données radar pour constituer des séries longues de vitesse des courants dans la partie nord du Vietnam. Cette base de données, ayant une large couverture spatiale et continuellement renouvelée, sera utilisée pour répondre à la préoccupation de nombreuses études locales visant la compréhension de la complexité de la dynamique côtière. Elle permettra d’appliquer de nouvelles méthodes de caractérisation de l’état écologique du milieu marin, du transport et dispersion du matériel (transport Lagrangien) ou encore d’évaluation du potentiel d’énergie marine renouvelable (potentiel hydrocinétique).

Pour plus d’information contacter Alexei Sentchev